Halte aux indemnités indécentes d’élus locaux

Depuis de longues années, je mène un combat pour le partage de l’enveloppe budgétaire « indemnités des élus » (Maire , adjoint, délégués et conseillers municipaux)

en application d ‘une loi votée en février 2002 par un gouvernement de gauche sous 2 conditions :

– vote du conseil municipal

– pas de dépassement de l’enveloppe budgétaire (sans que cela ne coûte un centime de plus au contribuable).

Pour plus d’info sur ce sujet : http://www.yonne.gouv.fr/Politiques-publiques/Citoyennete-et-Elections/Les-elections/Les-elections-locales/Elections-municipales-de-mars-2014/Municipales-2014-foire-aux-questions2/Nombre-d-ajoints-maximum-a-elire

A ce jour et à ma connaissance, seules 4 communes du département Pyrénées atlantiques appliquent cette loi.

J’ai pu constater lors de ces dernières élections municipales le nombre croissant de postes d’adjoints avec leurs indemnités importantes.

Exemples : commune de 500 habitants et moins : 3 adjoints sur 11 élus.

commune de 5000 habitants : 8 adjoints sur 27 élus.

commune de 4330 habitants : 7 adjoints + 4 délégués sur 27 élus.

commune de 25000 habitants : 13 adjoints sur 35 élus.

commune de 50000 habitants : 1er adjoint payé 2800 euros brut par mois, les autres adjoints touchent 2178 euros brut par mois.

Une autre commune de la nouvelle aquitaine (hors Pyrénées atlantiques) : les adjoints touchent 1411 euros brut par mois.

C’est la course à l’échalote pour des postes et des indemnités conséquentes, surtout que beaucoup de ces personnes sont des cumulards (communautés de communes,d’agglo, de métropoles, de département et de régions) et majoritairement ont aussi un emploi.

Les élus devraient donner l’exemple car il s’agit d’argent public. C’est indécent voire mème révoltant ( mème si c’est en conformité avec la loi, ce n’est ni moral,ni éthique).

Que vont dire les milliers de travailleurs qui touchent 1300 euros net par mois et certains moins ? Avec la crise sans précédent que nous vivons, des centaines de milliers vont malheureusement perdre leur emploi dans le secteur privé.

Pour ma part, pendant mes 3 premiers mandats en tant que conseiller municipal de la ville d’Hendaye où j’ai exercé diverses fonctions (président de la commission des fêtes, administrateur

de la SEM Auto-port, de la SEM port de plaisance, administrateur du CCAS, membre des commissions affaires sociales, finances , sport et bien d’autres tâches) sans toucher un centime de la ville d’Hendaye.Seule exception : pendant mon dernier mandat de 3 ans où j’ai été délégué aux associations sportives, j’ai touché 370 euros brut par mois, somme que j’utilisais en grande partie pour aider les associations sportives.

Le mandat d’élu municipal est une très belle fonction, difficile parfois mais très valorisante au service de nos concitoyens avec une large part de bénévolat mais pas pour en tirer un intérêt financier direct ou indirect.

J’ai l’intention de créer sur Hendaye (ma ville de résidence et où j’ai eu mes mandats d’élu) une association pour dénoncer et combattre ces abus et pour faire des propositions pour modifier la loi pour la rendre plus solidaire.

Toutes suggestions seront les bienvenues.D’avance, merci pour votre soutien à cette action que j’estime juste.

pour me contacter Pierre ARAMBURU (surnommé nañi)

Par mail : mailto:pierre.aramburu@gmail.com

Par téléphone 07 71 81 11 33

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*